AVICULTURE TRADITIONNELLE

I BUT DE L'ELEVAGE

L’aviculture traditionnelle revêt une importance capitale en Afrique :

 

–     représente une véritable source de protéines animales ;

–     elle est  pratiquée pour sa simplicité et sa valeur culturelle (sacrifices, accueil d’un

      hôte cher) ;

  • permet d’assurer un revenu substantiel aux exploitants.
II. HABITAT

La construction d’un poulailler est nécessaire pour :

  • protéger les volailles des prédateurs, des voleurs et des conditions climatiques défavorables (pluie, soleil, vents très froids, basses températures de nuit) ;
  • la ponte et les poules couveuses.
  • une meilleure collecte des œufs

 

  • Choix du site : sol bien drainé et légèrement en pente afin d’éviter l’inondation du site en saison des pluies.

 

  • Orientation du poulailler : Elle doit prendre en considération le mouvement du soleil et les vents dominants, ce qui permet à l’habitat d’être naturellement ombragé ou ventilé. L’orientation du poulailler doit se faire selon la direction Est-Ouest.

 

  • Caractéristiques du poulailler :

 

Il est recommandé d’utiliser des matériaux locaux  et bon marché pour la construction d’un poulailler (bambou, bois, roseau, chaume ou briques d’argile)

 

 

Les dimensions du poulailler varient selon le nombre de sujets :

– densité : 4 à 6 sujets au m²

–  murs latéraux : 1m de hauteur surmontés de latte en bambous, de tiges…

hauteur du bâtiment

            * + 1,5m pour murs latéraux

            * + 2m pour les murs de façade jusqu’au pignon

–  sol : doit être en terre battue (15 à 20 cm d’épaisseur)

porte : 0,8 à 0,9m de largeur et 1,8 à 1,9m de longueur, côté pignon

 

1.4.        Equipements

 

– les pondoirs en brique de terre battue (30 cm x 30 cm x 35 cm) sont disposés

  le long des murs latéraux

– les perchoirs en bois et sont installés à une hauteur de 1 m.

– les abreuvoirs et les mangeoires sont en dehors du bâtiment.

III. ALIMENTATION

L’aliment ingéré par les volailles en liberté demeure insuffisant. Il est donc conseillé de donner occasionnellement des graines (maïs, sorgho, mil, arachide..), des cossettes de manioc, les résidus de récolte (drêche de bière, embryons  de haricot…), les restes de nourriture et les termites.  Ce sont des aliments bien indiqués pour la croissance des jeunes.

Mettre à la disposition des volailles de l’eau potable en permanence.

 

IV. REPRODUCTION

Norme : 1 coq pour 10 poules

La poule pond environ 50 œufs par an soit 8 à 10 œufs par ponte et  qu’elle couve pendant 21 jours. On veillera à lui apporter de l’eau et de la nourriture dans le local qui lui est réservé. Le taux d’éclosion varie suivant la saison et est en moyenne de 60%.

 

 

  • Disposition des nids

 

Les nids doivent être placés à l’intérieur des poulaillers et de préférence au-dessus du sol.

Les nids peuvent être des pots en argile, des calebasses ou des paniers faits de fibres locales, des boîtes en carton ou en bois.

 Pour que les poules se sentent confortables, les nids doivent avoir les mesures suivantes :

30 x 30 x 30 cm. Il faut prévoir un nid pour 5 poules.

Pour la couvaison, les nids doivent en revanche être individuels, placés dans un endroit calme et sombre, et ils doivent être facilement amovibles.

 

  • Surveillance de la ponte

Les poules pondent majoritairement le matin, de 6 heures à 11 heures. La poule  locale pond en moyenne 50 à 70  œufs par an. La ponte s’interrompt pendant la couvaison des œufs.

Croissance : Mettre à la disposition de la mère poule et de sa couvée, de l’aliment à base de maïs, riz concassé ou de mil. L’alimentation à base de termites est bien indiquée.

Séparer les poussins des adultes en les mettant dans un enclos à part.

 

  • Surveillance de la couvaison naturelle

 

Quand la poule est une couveuse, il est nécessaire de la déplacer dans un autre endroit, pour ne pas être dérangée.

La poule couve pendant près de 21 jours avant que ne survienne l’éclosion. Pendant la couvaison, la poule ne quitte le nid que pour se nourrir.

 

V. MALADIES DES VOLAILLES ET PROPHYLAXIE

Parmi les maladies de la volaille traditionnelle, la maladie de Newcastle ou pseudo-peste aviaire, demeure la plus redoutable en raison de son taux de mortalité élevé (80%). L’application effective des mesures prophylactiques (sanitaires et médicales),  permet d’éviter l’apparition de la maladie et partant, conditionne la réussite de l’élevage.

 

  • Maladie de Newcastle ou pseudo-peste aviaire (maladie virale)
  • Signes :
  • Torticolis,
  • Prostration
  • Difficultés respiratoires, sifflements et toux
  • Plumes ébouriffées
  • Pas de traitement

 

5.2.        Mesures sanitaires

 

  • balayage du poulailler une fois par mois avec renouvellement de la paille des pondoirs.
  • passage des locaux à la chaux ou avec un produit désinfectant, 1 à 2 fois par an pour lutter contre les insectes porteurs de maladies.
  • déparasitage externe des volailles par poudrage de la litière.

5.3.         Mesures médicales

  • vaccination des volailles contre la pseudo-peste aviaire 2 fois par an (début saison sèche et début saison des pluies).
  • déparasitage interne des volailles avec un Vermifuge Polyvalent Volaille (VPV), à coupler avec la vaccination (1 comprimé pour 2 Kg de poids vif).

 

VI. COMPTE D'EXPLOITATION

Pour un élevage de 10 poules et un coq, les normes retenues sont : 50 oeufs/poule/an ; 60% de taux d’éclosion ; mortalité globale 30% ; taux de vente annuelle 10 poulets/poule au prix moyen de vente de 2000 F.

 

 

 

COUT

 

 

Valeur d’acquisition

x 1000 F

N.0 x 1000 F

N1 x 1000 F

N2 x 1000 F

POSTE DE DEPENSE

 

 

 

 

 

 

A.    INVESTISSEMENT

 

 

 

 

 

Construction poulailler (amortissement : 3 ans)

50

16,666

16,666

16,666

 

Achat des reproducteurs (10 poulets + 1cop)

23

21

2

2

Abreuvoirs +

mangeoires

2

2

2

2

Total (A)

75

39,666

20,666

 

20,666

 

 
B.    FONCTIONNEMENT

 

 

 

 

 

Vaccin (2 fois par an)

 

4

8

8

Déparasitant interne (VPV)

 

8

12

12

Déparasitant externe (ex : SEPOU)

 

2,3

2,3

2,3

Aliment

 

6

9

9

Total (B)

 

20,3

31,3

31,3

 

  1. PRODUIT

 

 

 

 

 

Vente

 

200

200

200

Total (C)

 

200

200

200

MARGE

C-(A+B)

140,03

148,04

148,04

 

 

 

 

 

 

LAISSEZ VOTRE MESSAGE

Copyrights ® 2019 ANADER